Tourisme

Informations générales
Plus d'informations
Distances entre les villes syriennes

Drapeau et Hymne National

Les Villes Syriennes

Provinces du sud

Damas
Les monuments de Damas
Campagne de Damas

Provinces du
centre et de l'ouest

Homs
Palmyre
Hama
Apamée
La côte Syrienne
Stations estivales
Stations Historiques

Provinces du
nord et de l'est

Alep
Raqa
Deir Ezzor

 


LES ENVIRONS TOURISTIQUES ET LES VILLEGIATURES DE DAMAS :

Ma'aloula :

Ce célèbre village se trouve à 65 Kms de Damas et à une altitude de 1500m. Ses maisons sont accrochées ou creusées dans la roche, telles une ruche d'abeilles. On y trouve deux monastères : le monastère St Sarkis et le Monastère Sainte Taqla. Ses habitants parlent encore l'araméen qui était la langue de Jésus. Cette langue est également parlée par les habitants de deux villages voisins : Jabaadine et Bakha'a (Sarkha). Ma'aloula suignifie en Araméen " l'entrée ".


Seidnaya

Elle est située sur une haute colline riche en vignobles et oliveraies à 30 Kms de Damas. Elle possède un monastère célèbre fondée en 547 Ap.J.C à la gloire de la sainte vierge. Seidnaya dont l'origine est syriaque signifie notre dame. L'église du monastère renferme une icône qu'on dit avoir été dessinée par Saint Luc pour la vierge . Les voeux faits au monastère sont nombreux et proviennent de différentes sectes et des différentes rites. Sur le portail du monastère a été gravée une presiption chrétienne que l'Islam a pris à son compte et que les musulmans mettent en application dans leurs mosquées : " déchausse toi car le sol su lequel tu marches est sacré ".

Mausolee Sayyida Zeinab:

Il est à dix kilomètres de Damas, dans sa banlieue sud. Il se distingue par ses décorations étincelantes réalisées avec de l'or et de l'argent, des faiences et des verres incrustés, et par ses lustres somptueux.
Chaque jour, il reçoit des centaines de pélerins de différents pays venus pour être touchés par la sainteté de la Sayyida enterrée ici et qui n'est autre que la fille de Ali Ibn Abi Taleb.

VILLEGIATURES ET PROMENADES :


Az-zabadani - Bloudane

Compte parmi les plus belles villégiatures de la Syrie. Elle est située à 45Kms au nord ouest de Damas à 1175m au dessus du niveau de la mer. Elle surpombe la plaine du Zabadani riche en vergers et potagers et célèbre par ses fruits succulents tels que pommes, cerises, pêches, prunes et poires. La célébrité de cette plaine est due aussi au fait que le Barrada, qui irrigue Damas et sa Ghouta, y prend sa source. A cet endroit il y a de jolies cascades et un lac aux eaux claires sur lequel voguent des bateaux de plaisance.
Plusieurs damascènes ont une préférence pour une station de villégiature plus haute que Zabadani : c'est Bloudane qui occupe les sommets dominants la plaine et le village de Zabadani (1500m au dessus du niveau de la mer). L'air est plus frais à Bloudane et la vue sur la plaine est d'une grande beauté, tout particulièrelent lorsque le soleil se couche à l'horizon, derrière les montagnes, au loin.

Quant aux lieux de promenades proches de Damas ils sont nombreux et offrent des spectacles beaux et variés. Citons ceux de la Ghouta ouest, au Wadi Barada qui coule depuis la plaine de Zabadani jusqu'aux approches de la capitale. Dans cette verte vallée et à l'ombre des noyers et des cyprès, de riants villages s'égrènent sur l'une et l'autre rive du Barada. Les eaux de celui-ci coulent et clapotent parmi les cafés et les restaurants , leur fraicheur et leurs doux bruissements procurent aux flâneurs un plaisir tonifiant.
C'est à Aîn Al-Fija, à Aîn Al-Khadra, à Basima, Achrafiya, Hamé et Raboua qu'on fait les plus belles promenades.

LES PROVINCES DU SUD :


Bosra (Province de Dara'a) :

Bosra est située dans la plaine du Hauran à 145 Kms au sud de Damas. C'est une ville très ancienne déjà citée dans les inscriptions de Thoutmês III et Akhénaton au XIV° siècle avnt J.C.Elle a été au second siècle avant J.C. la première ville des Nabatéens et s'appelait alors Bouhara. Elle a prit à l'époque héllénistique le nom de Boustra. Par la suite les Romains s'y intéressèrent et en firent sous Trajan, en 106 après J.C., la capitale de la Péninsule arabique sous l'appellation de Nia Trajana Boustra. Située au croisement des routes caravanières, la ville, qui de plus était le siège du Légat impérial, connut une grande expansion. Après la fin du gouvernement de Rome, Bosra continua à jouer un rôle important aux premiers temps du christianisme. Son nom est également lié à l'histoire de l'Islam dans ses extrêmes débuts. A Bosra vivait en effet un moine nestorien du nom de Bahira qui un jour rencontra le jeune Mohamed Ibn Abdullah le futur Prophète lorsqu'il fit une halte avec sa caravane dans la ville. Le moine prédit sa Prophète et son message.

Le plus important de ses monuments est le théâtre romain (photo) qui remonte au second siècle après J.C. et qui est l'un des plus beaux théâtres romains connus et le mieux conservé.
On y organise chaque année le Festival de Bosra . Des troupes locales, arabes et internationales présentent des pièces de théâtre et des concerts de musique et de chants dans un cadre impressionnant composé de colonnes et d'arcs immenses.


 

Shahba (Province de Suweyda) :

Elle se trouve dans le Jebel El-Arab parmi les jardins et les vignes, à 90Kms au sud-est de Damas. Sa célèbrité vient du fait qu'elle est la ville natale de l'Empereur arabe et syrien Philippe, qui règna à Rome de 244 à 249. En hommage à ce prince, la ville s'appela à l'époque romaine Philippopolis. Philippe lui réserva toute son attention. Il traça ses plans confomément aux normes de l'urbanisme romain et y fit construire palais, temples, arcs de triomphe et thermes. Il y construisit également un théâtre et il la fit entourer de remparts de toute part. Philippe voulait faire de Shahba uen deuxième Rome.

Citons aussi parme les régions Salkhad, Tell Chehab, Qanawat....

Suweyda (Chef lieu de Province ) :

La ville de Suweyda est située à 90 kms, au sud est de Damas. Cette ville se distingue par la clémence du vent sec, de l'abondance de ses productions dont le raisin conserve la priorité. Elle se trouve à (1100m) d'altitude. On la désignait anciennement et du temps des Nabatéens (Sawada) ou la petite noirceur car la ville était bâtie en pierres volcaniques noires. Ce sont les Romains qui en ont fait au III° siècle un des plus importants vilayets de la Jézireh, puis elle fut connue sous le nom de Dionisias soit la ville la plus renommée en pain.
Ses vestiges sont nombreux, mais les ruines sont disséminées partout. Les plus importantes traces archéologiques de la ville Suweyda se trouvent groupées dans son musée qui contient un splendide groupement de mosaiques découvertes en 1962. Un de ses tableaux décoratifs représente (Arthémis) déesse de la chasse sortant du bain et entourée de ses disciples - tableau romain qui remonte au VI° siècle.
 

 

© Copyright 1997- 2009 New World Design - Webmaster@visit-syria.com