Tourisme

Informations générales
Plus d'informations
Distances entre les villes syriennes

Drapeau et Hymne National

Les Villes Syriennes

Provinces du sud

Damas
Les monuments de Damas
Campagne de Damas

Provinces du
centre et de l'ouest

Homs
Palmyre
Hama
Apamée
La côte Syrienne
Stations estivales
Stations Historiques

Provinces du
nord et de l'est

Alep
Raqa
Deir Ezzor

 


La capitale syrienne est réputée être " la ville du monde la plus anciennement peuplée et active sans interruption". Aussi, et en raison de l'importance qu'elle a acquise au cours des pages sur le plan scientifique, culturel, religieux, politique, artistique, commercial, industriel... Lui donna-t-on des appellations nombreuses et diversifiées, aussi nombreuses et diversifiées que les civilisations qui s'y sont succédées. On l'appela la "Faihâa" (la parfumée) Al Cham, Jalaq, La perle de l'Orient ... (nom que lui donna l'empereur Julien). Certains disent qu'elle est bien "l'IRAM, la ville à colonne " citée dans le Coran (LXXXIX 6-7).

Les plus anciennes mentions de Damas sont celles qui figurent sur les tablettes d'Ebla et qui confirment que Damaski, c'est à dire Damas, existait au III° millénaire avant J.C. en tant que métropole ayant un pouvoir économique étendu. D'autre part, les anciens documents pharaoniques la citent sous le nom de "Dimachqa ". Toutefois, l'essor important de Damas eut lieu au milieu du second millénaire avant J.C quand elle devint le centre d'une principauté araméenne sous le nom de Dar Masiq soit Ad- dar Al Masqiya (La citée Arosée)... Les Araméens sont les arabes du nord et ce sont les véritables premiers habitants de Damas qui parlaient la langue des Arabes du nord appelée Syriaque.

Après 661, Damas devint la capitale du premier Etat Arabe, celui des Omeyades. C'est pour elle le début de l'âge d'or, un siècle durant, elle devint le centre de rayonnement du jeune empire arabo - musulman qui avait atteint alors sa plus grande extension allant des rivages de l'Atlantique et des chaînes Pyrénées à l'Ouest jusqu'à l'Indus et les confins de la Chine de l'est...Après les Omeyades, notre ville passa par des périodes d'expansion et d'autres de régression, cela dépendait de ceux qui la gouvernaient (Abbasides, les Fatimides, les Seljoukides, les Atabegs, les Ayoubites, les Mameluks, les Ottomans, les Français...).

Lorsque fût proclamée l'indépendance en 1946, Damas revint progressivement à son rôle de point de rayonnement national et civilisateur au sein du monde arabe et mérita d'être appelée " coeur de l'arabisme ".
 

 

© Copyright 1997- 2009 New World Design - Webmaster@visit-syria.com